DETAILS du BREVET de PEDALE AUTOMATIQUE de CYCLE

DECISION DE DELIVRANCE

Le Directeur Général de l'Institut National de la Propriété industrielle décide que le brevet d'invention n° 00 06487 dont le texte est ci-annexé est délivré à: PEYRE HENRI - FR

La délivrance produit ses effets pour une période de vingt ans à compter de la date de dépôt de la demande, sous réserve du paiement des redevances annuelles.

Mention de la délivrance est faite au Bulletin officiel de la propriété industrielle n°02/31 du 02/08/02 (n°de publication 2 809 078).

Fait à Paris, le 02 août 2002


2809 078
00 06487

BREVET D'INVENTION B1

PEDALE AUTOMATIQUE DE CYCLE

Date de dépôt : 18/05/00
Priorité:

Date de mise à la disposition du public de la demande : 23/11/01 Bulletin 01/47.

Date de la mise à la disposition du public du brevet d'invention : 02/08/02 Bulletin 02/31

Liste des documents cités dans le rapport de recherche

Références à d'autres documents nationaux apparentés :

Demandeur : PEYRE Henri - FR
Inventeur : PEYRE Henri

Titulaire :

L'invention est relative à un système de pédale automatique de cycle dont la particularité est de fonctionner avec des chaussures non spécifiques de cycle, sans cale fixée à la chaussure qui coopère avec les moyens de retenue de la pédale.

Cette pédale est conçue pour être utilisée sur des vélos de route et des vélos tout terrain, par le plus grand nombre de personnes, la compétition n'étant pas la priorité.

Pour rendre solidaires une chaussure et une pédale de cycle plusieurs moyens sont connus:

Le cale-pied traditionnel qui équipe la majorité des vélos. Il a l'avantage de pouvoir se monter sur la plupart des pédales du marché, d'être léger et peu cher. Son inconvénient est l'intervention manuelle pour le blocage à l'engagement de la chaussure et à son dégagement. Pour un bon maintien la chaussure de cyclisme doit être munie d'une barrette de blocage. La majorité des cyclistes ne serrent pas la sangle de cale-pied pour pouvoir dégager le pied rapidement, ce qui nuit à la liaison de la chaussure à la pédale.

Le cale-pied semi-automatique ; c'est un système qui libère le pied automatiquement par le côté extérieur. Il demande une intervention manuelle pour l'engagement de la chaussure sur la pédale et au dégagement il faut vaincre le frottement donné par les crans situés sur la pédale si le cale-pied est serré.

La pédale automatique à cale-pied intégral utilisée dans la pratique du triathlon. C'est un système ou la pédale entoure la chaussure. Celle-ci est prise entre un cale-pied traditionnel sur l'avant et un collier sur l'arrière du talon. L'engagement est automatique, le dégagement s'opère par effacement de la partie arrière après une rotation du pied vers l'extérieur. Cette pédale est très encombrante, complexe. Elle est réservée à la compétition.

La pédale automatique moderne utilisée sur les vélos de route et les vélos tout terrain. Son fonctionnement est très au point. L'inconvénient majeur est qu'elle n'est utilisable qu'avec des chaussures spécifiques équipées de cales. Au prix d'achat d'une paire de pédales, il faut ajouter celui d'un paire de chaussures. Les chaussures de cyclisme sont inconfortables pour la marche. Il est impossible d'utiliser des pédales automatiques avec des chaussures normales, le pied étant en position instable sur les organes de préhension en relief de la pédale.

Le but de la présente invention est d'obtenir un système de liaison entre une pédale et une chaussure de sport non spécifique, sans utilisation de barrette ou de cale fixées à la chaussure, à engagement automatique et dégagement par rotation du pied vers l'intérieur ou l'extérieur, dont la finalité n'est pas l'utilisation en compétition de cyclistes, d'un fonctionnement mécanique et d'utilisation simples et d'un prix de revient peu élevé.

REVENDICATIONS
1) Pédale universelle automatique de cycle utilisable avec des chaussures non spécifiques, ne demandant pas l'utilisation de cale ou de barrette fixées à la semelle, qui assurent la liaison entre la chaussure et la pédale, pouvant être montée sur tous les types de vélos, caractérisée en ce qu'une bride rigide (9,32,46,61) et une platine (4,31,58,63) mobile par rapport à un corps de pédale (1,33,52,64), platine munie de moyens d'arrêt fixes (28,60) ou axes (41,71) et sur laquelle est articulée la bride rigide assurent la retenue et la libération automatique de la chaussure.

2) Pédale universelle automatique de cycle selon la revendication 1, caractérisée en ce que les mouvements de la bride rigide articulée (9,46) pour la retenue et la libération de la chaussure sont commandés par un contact (18,51) de la bride sur une came (30,59) solidaire du corps de pédale (1,52).

3) Pédale universelle automatique de cycle selon la revendication 1, caractérisée en ce que les mouvements du moyen d'arrêt axé (41,71)porté par la platine mobile (31,63), pour la retenue et la libération de la chaussure sont commandés par un contact (44,73) du moyen d'arrêt axé (41,71) sur une came (45,74) solidaire du corps de pédale (33,63).

4) Pédale universelle automatique de cycle selon les revendications 1,2,3 caractérisée en ce que le maintien, par rapport à l'axe longitudinal de la pédale, et le rappel, après une libération de la chaussure, de la platine mobile (4,31) sont assurés par un système de came plate (7) et piston (21) avec ressort (23) réglable en charge, logés à l'intérieur du corps de pédale (1,33) système positionné sur le tourillon (5,40) de la platine mobile.

5) Pédale universelle automatique de cycle selon les revendications 1,2,3 caractérisée en ce que le maintien, par rapport à l'axe longitudinal de la pédale, et le rappel, après une libération de la chaussure, de la platine mobile (58,63) sont assurés par un système de piston (57,67) poussé par un ressort (56,68) logés à l'intérieur du corps de pédale (52,64) contre une came creuse (69,86) portée par la platine mobile.

6) Pédale universelle automatique de cycle selon les revendications 1,2,3 caractérisée en ce que la bride rigide articulée (9,32,46,61) est réglable en ouverture pour s'adapter aux dimensions de la chaussure.

7) Pédale universelle automatique de cycle selon les revendications 1,2,3,4 caractérisée en ce que la retenue de la chaussure sur la pédale est assurée par deux mouvements tournant contraires du pied entraînant la platine mobile (4,31).

8) Pédale universelle automatique de cycle selon les revendications 1,2,3,4 5 caractérisée en ce que la retenue de la chaussure sur la pédale est assurée par un mouvement du pied d'arrière en avant entraînant la platine mobile (58,63).

9) Pédale universelle automatique de cycle selon les revendications 1,2,3 et 7 caractérisée en ce que la platine mobile (4,31) possède des oreilles (26,,34) réglables en largeur.

10) Pédale universelle automatique de cycle selon les revendications 1,2,3,6,7,8 caractérisée en ce que le tampon souple (80) qui appuie sur le coup de pied de la chaussure est réglable en position sur la bride rigide articulée (76).

11) Pédale universelle automatique de cycle selon la revendication 1 caractérisée en ce que les moyens d'arrêt fixes (84) portés par la platine mobile (82) sont réglables en positionnement (83) sur cette platine.

Enregistrement national : 00 09277 N° de publication: 2811632

1. ELEMENTS DE L'ETAT DE LA TECHNIQUE SUSCEPTIBLES D'ETRE PRIS EN CONSIDERATION POUR APPRECIER LA BREVETABILITE DE L'INVENTION

Référence des documents
(avec indication, le cas échéant, des parties pertinentes)

Revendications du
brevet concernées

NEANT


2. ELEMENTS DE L'ETAT DE LA TECHNIQUE ILLUSTRANT
L'ARRIERE-PLAN TECHNOLOGIQUE GENERAL

FR 2 768 391 A (BEYL)
19 mars 1999

US 5 787 764 (PEYRE)
4 août 1998

EP 0 360 245 A (UNION)
28 mars 1990

US 4 922 786 A (ROMANO)
8 mai 1990

3. ELEMENTS DE L'ETAT DE LA TECHNIQUE DONT LA PERTINENCE
DEPEND DE LA VALIDITE DES PRIORITES

REFERENCE DES DOCUMENTS
(avec indication, le cas échéant, des parties pertinentes

Revendications du
brevet concernées


NEANT